Quel type de professionnel de la démocratie participative êtes-vous ? Partie 1 : Communauté ou efficacité ?

Deux chercheurs italiens ont proposé de distinguer les professionnels de la participation publique en deux catégories (1). A quelle catégorie appartenez-vous ?

UNE COMMUNAUTÉ DE PRATIQUES PARTAGEANT QUELQUES VALEURS PROFESSIONNELLES

Rodolfo Lewanski & Stefania Ravazza se sont demandés si les professionnels de la participation publique italiens partagent les mêmes visions et pratiques de la démocratie participative ou si plusieurs visions et pratiques sont en compétition (2).

Ils ont réalisé 20 entretiens avec des professionnels de la participation publique (PPP) italiens pour déterminer s’ils formaient une communauté épistémique, c’est à dire de valeurs.

Ils ont conclu que les PPP italiens représentent une communauté de pratiques, et non épistémique. Ils ont des pratiques communes, et partagent certaines valeurs. Par exemple, les PPP considèrent que la participation publique est une manière d’approfondir la démocratie participative, et partagent certaines normes concernant leur travail (la neutralité, la transparence, le fait de définir les enjeux en amont d’un dispositif).

Mais, les auteurs ont divisé en deux les professionnels à partir de la manière dont ceux-ci conçoivent leur récit participatif.

LES DEUX TYPES DE PROFESSIONNELS DE LA PARTICIPATION PUBLIQUE

1. Les constructeurs de communautés (”community building PPP”)

L’objectif premier de ces professionnels est de construire des communautés d’habitants ou de citoyens via les dispositifs participatifs. La participation sert à régénérer la communauté et améliorer les citoyens.

“Aujourd’hui, il faut agir pour qu’on ait un système de gouvernance qui ne soit plus injuste, qui soit véritablement démocratique, qui appartient à toutes et tous. Et pour que cette appartenance soit avérée et qu’on puisse la faire vivre, une convention citoyenne ou un échantillon représentatif ne suffisent pas. Il est urgent de renouer un dialogue élargi avec l’ensemble des personnes qui font ce pays, cette communauté citoyenne” (3)

2. Les orientés vers l’efficacité (”policy-oriented PPP”)

L’objectif premier de ces professionnels est d’influencer les politiques publiques via les dispositifs participatifs. La participation sert à améliorer les politiques publiques et leur légitimité

“L’important sur le budget participatif, c’est de montrer que ça fonctionne. Il faut qu’on communique sur les réalisations pour que les gens se disent ‘Tiens, mon voisin a fait ce projet, il a changé la ville’, et qu’ils aient eux aussi envie de déposer un projet, et de changer la ville.” (4)

POURQUOI C’EST IMPORTANT POUR VOUS ?

Cette recherche s’inscrit dans un récent courant étudiant les professionnels de la participation publique. Plus particulièrement, elle fait partie des recherches qui essaient d’identifier ceux-ci et de les catégoriser. Qu’est-ce que cette recherche vous apporte ?

Elle vous permet de vous questionner, et de questionner vos collègues ou commanditaires :

  • Pourquoi faites-vous de la participation ? Pourquoi font-ils de la participation ?
  • Qu’est-ce qui m’importe le plus quand je mets en œuvre un dispositif participatif ? De construire ou renforcer une communauté ou que ça entraîne des répercussions sur la politique publique ? Qu’est ce qui leur importe le plus ?

En sachant ce qui vous motive, ou ce qui motive l’équipe ou les commanditaires, il sera plus simple de choisir des dispositifs adaptés aux objectifs, et non l’inverse. Plutôt que de faire un budget participatif parce que la ville d’à côté en fait un, l’opportunité de faire un budget participatif (ou la manière de le faire) sera évaluée à partir des objectifs.

NOTES

(1) “ [un professionnel de la participation publique est] défini comme un individu travaillant dans le secteur public ou privé qui est rémunéré pour concevoir, mettre en œuvre et / ou animer des forums participatifs” (Bherer et al., 2017, « Introduction : The Public Participation Professional : An Invisible but Pivotal Actor in Participatory Processes », dans Bherer et al., The professionalization of public participation, Routledge, New York, p. 1‑14, p.1, je traduis).

(2) Lewanski R., Ravazzi S., 2017, « Innovating Public Participation. The role of PPPs and Institutions in Italy », dans Bherer et al. (dir.), The Professionalization of Public Participation, Routledge, New York, p. 17‑39.

(3) Échange personnel avec un professionnel de la participation publique français.

(4) Échange personnel avec un professionnel de la participation publique français.

Un avis sur « Quel type de professionnel de la démocratie participative êtes-vous ? Partie 1 : Communauté ou efficacité ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s